vtt.jpg
vtt.PNG

Un socle solide mais encore beaucoup de travail … 8e place pour la sélection Nouvelle Aquitaine.

vtt2.jpg
vtt3.PNG
vtt2.PNG

"La semaine de compétition du TFJV doit rester une semaine conviviale, sportive et positive. Un scénario qui réunit toutes les planètes serait digne d’un grand film et l’équipe des jeunes compétiteurs VTT de la Nouvelle Aquitaine ne se laisse pas pour autant impressionner par leurs adversaires. Cette année il y avait 15 comités présents et 7 équipes complètes dont la Nouvelle Aquitaine".                                                                                                                                                            

Nicolas Roulland

 

Pour mieux comprendre de l’extérieur tous les éléments du scénario, voici un retour sur certaines bases qui je l’espère aideront les prochaines générations de jeunes, d’encadrants et de parents : chaque année l’équipe est modifiée, avec des nouveaux entrants, ce qui signifie jeunes et parents.

Chaque épreuve amène son lot de réussites et de frustrations et aussi beaucoup de questions. L’équipe encadrante est toujours très sollicitée alors qu’elle n’a à cœur que de préserver la "bulle de la compétition" autour des jeunes compétiteurs.

Les règles pour arriver en sélection sont maîtrisées mais pas les règles du déroulement du TFJV… la notion d’équipe n’est selon moi pas encore assez présente dans la tête de tous.

Il faut savoir que sur 6 garçons, seuls les points des 4 premiers sont comptabilisés, jour après jour, discipline après discipline et pour les féminines c’est 1 sur 2.

En trial et en DH, chaque jeune est face à lui-même, mais en Trial la part de stress joue et l’ordre aussi… parfois, alors qui passera en premier ? qui en dernier ? est ce mieux ou moins bien ? … la réponse n’existe pas.

En DH, c’est simple on prend le classement inversé en individuel (alors même que la notion de classement individuel n’est pas sensée exister autrement qu’en cadet… mais comment ne pas le regarder… la veille du dernier jour de compétition…) et il y a 2 DH de prévues… consignes simples… valider un temps sur la 1re et s’améliorer sur la seconde… et oui mais parfois… comme lors de cette édition… le facteur climatique ne permet pas la seconde manche… alors si l’engagement n’est pas suffisant dés la 1re DH… cela ne donne pas les résultats prévus.

Continuons à remonter le temps… Le XCO et la fameuse mise en grille… toute l’année les meilleurs grappillent des places pour une mise en grille optimale… et là non… il y a d’abord le tirage au sort qui affecte des lignes au Comité… rappel ils sont 15… puis le placement… alors on fait quoi… chez les parents c’est : mon fils est le meilleur, mon fils a des objectifs personnels… (et oui en minime… les résultats du XCO au TFJV influent sur le futur placement de la première Coupe de France cadet…) , le fils d’untel ne fera pas les coupes de France la saison prochaine…

Côté chef d’équipe… et oui il faut bien que quelqu’un décide ! la ligne est simple, permettre à la sélection de marquer le plus de points… on sécurise ceux ayant des résultats moins stables en les mettant devant pour qu’ils reculent le moins en termes de résultat et on place les plus "spécialistes" plus en recul pour qu’ils remontent grâce à leur maîtrise et à leurs compétences.

Avec cette même stratégie l’équipe minime a terminé 2e du XCO à Ploeuc en 2019, en obtenant le classement : 8-9-10-11… et bien évidemment ils n’étaient pas tous partis 1re ligne.

Comment ne pas parler du relais… et du… mon fils ne va pas participer ? mais pourquoi et qu’est- ce que je vais lui dire ? idem chez les féminines… et bien en relais sur 8… il n’y a que 5 places… là aussi le chef d’équipe… avec l’équipe… fait des choix… et échange avec les jeunes.

Alors bravo à tous… mais avant tout n’oublions pas que ces moments vont rester gravés dans la tête des jeunes compétiteurs… certains deviendront arbitres, encadrants, parents de compétiteurs, pour- suivront leur carrière juste débutée et devront faire avec d’autres aléas… ou arrêteront mais tous ils devront faire des choix, ce qui est le "propre de l’homme".

Merci au jeune arbitre qui a lui aussi vécu toute cette semaine intensément ! à toute l’équipe encadrante et au mécano ! car oui cette partie-là est aussi une part importante de ce magnifique sport qu’est le VTT.

L’analyse de cette semaine du côté de l’équipe encadrante sera dans le prochain article et bientôt disponible sur la page Facebook du comité.

Arlène Joinel